lundi 1 août 2011

Pékin impute les violences du Xinjiang à des extrémistes

Reuters économique - Lundi 1 août 2011 - 03:58:04 GMT

Les autorités chinoises ont imputé lundi à des "extrémistes religieux" musulmans "formés dans des camps terroristes à l'étranger" le dernier épisode de violence en date dans le Xinjiang, dans l'extrême ouest du pays, qui a fait six morts.

Neuf suspects ont pris part à l'attaque dimanche dans la ville de Kashgar. Le propriétaire d'un restaurant et un serveur ont été tués par les assaillants, qui ont ensuite agressé des passants, tuant quatre personnes de plus, selon l'agence officielle de presse Chine nouvelle.

"Un groupe d'extrémistes religieux dirigés par des coupables formés dans des camps terroristes à l'étranger étaient derrière l'attaque de ce week-end", écrit lundi l'agence officielle citant un communiqué des autorités municipales de Kashgar.

Selon des éléments recueillis par la police, les chefs du groupe responsable de cette attaque se seraient formés au maniement des explosifs et des armes à feu dans un camp créé au Pakistan par le "Mouvement islamique du Turkestan oriental", précise Chine nouvelle.

La région autonome du Xinjiang, qui recèle d'importantes réserves de pétrole, de gaz et de charbon, est le berceau des Ouïghours, communauté musulmane turcophone dont de nombreux membres se sentent spoliés par la présence croissante de Chinois de l'ethnie des Han.

© 2011 Reuters économique. Tous droits réservés.