mardi 1 mars 2011

Le premier ministre sur Internet - Harold Thibault

Le Monde - Page Trois, mardi, 1 mars 2011, p. 3

Communicant émérite se voyant à l'occasion reprocher un certain populisme, le premier ministre chinois s'est, pour la troisième fois de son mandat, livré à un échange avec les internautes, dimanche 27 février. Wen Jiabao s'est penché sur les mesures nécessaires au " bonheur du peuple " et au " maintien de la stabilité ", même s'il n'a pu honorer d'une réponse les plus de 400 000 questions soumises, selon Chine Nouvelle, l'agence de presse gouvernementale dont le site hébergeait la discussion. L'exercice lui réussit mieux qu'au plus rigide président Hu Jintao, qui ne s'y est essayé qu'une fois, pendant quelques minutes, en 2008.

Ses réponses ont donné le ton des priorités qui devraient être affichées lors de la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire, qui s'ouvrira samedi 5 mars : pour préserver la stabilité politique, l'équilibre social doit primer sur la croissance économique débridée. Le plan quinquennal devant être adopté lors de cette grand-messe politique prévoit une progression annuelle de seulement 7 % du produit intérieur brut chinois jusqu'en 2016, a révélé M. Wen, contre les 10,3 % enregistrés en 2010.

Face à la hausse du coût de la vie, facteur de mécontentement populaire - l'indice des prix à la consommation a progressé de 4,9 % en janvier -, le premier ministre a promis davantage de logements sociaux, critiqué les promoteurs immobiliers et reconnu que la lutte contre l'inflation est une tâche " difficile ". Le chef de gouvernement a évoqué sans la détailler une levée du plancher d'imposition fiscale, qui permettrait d'alléger le fardeau des foyers modestes. Il a promis plus de transparence en abordant l'incontournable sujet de la corruption. Le ministre des chemins de fer vient d'être démis de ses fonctions pour " sévère violation de la discipline du Parti ".

© 2011 SA Le Monde. Tous droits réservés.