vendredi 26 août 2011

En Chine, la croissance des ventes de montres suisses s'est accélérée

Le Temps - Economie, vendredi 26 août 2011

Hengdeli, plus important détaillant mondial, a réalisé un chiffre d'affaires en progression de 46%. Il va inaugurer 22 nouveaux magasins d'ici à la fin de l'année

Pour l'horlogerie suisse, le rôle prééminent de la Chine comme relais majeur de croissance se confirme chaque jour davantage. La Fédération horlogère (FH) vient de faire part cette semaine d'exportations vers l'Empire du Milieu en hausse de 47,5% entre janvier et juillet par rapport à la même période de l'année précédente. Soit un montant global de 848 millions de francs. C'est 160% de mieux que sur les sept premiers mois de 2009.

Et Hongkong, premier débouché pour les montres suisses, ne pâtit pas de la comparaison. Avec une progression de respectivement 27,6% et 76,3%. Avec de tels taux, ces montres trouvent-elles vraiment preneur ou alimentent-elles en partie les stocks? Hengdeli, plus important détaillant de montres au monde, en apporte une réponse formelle. La société, qui vend de nombreuses marques helvétiques, a ainsi affiché un chiffre d'affaires en hausse de 45,6% sur le premier semestre 2011. Et cette donnée représente des ventes réelles (le fameux sell out, si vital pour les horlogers), alors que les chiffres de la FH reposent sur des exportations. Le décalage peut parfois être de taille. Pas en l'espèce.

Hengdeli, dont Swatch Group détient des parts et siège au conseil d'administration, poursuit sur son élan. Malgré une hausse des prix de 5 à 10% en mai pour refléter l'évolution de la force du franc, son patron a annoncé une croissance qui est «montée en flèche» sur les mois de juillet et août, dépassant même les attentes de la société. Sur l'ensemble de l'année, les résultats vont constituer une «surprise» positive, selon les dirigeants. En d'autres termes, la progression pourrait encore s'accélérer dans les mois à venir.

Tandis que, selon de nombreux experts, la Chine pourrait devenir le troisième marché mondial pour le luxe d'ici deux à trois ans, la soif d'Hengdeli n'est pas encore étanchée. Au bénéfice de liquidités confortables, le groupe entend ouvrir 22 points de vente supplémentaires cette année. Sur les six premiers mois, 22 nouveaux ont déjà été inaugurés, pour un total de plus de 370 répartis en Chine, Hongkong, Macao ou encore Taïwan. En parallèle, la société, cotée à la bourse de Hongkong, entend procéder à des acquisitions et vise d'autres détaillants.

Hengdeli ne manifeste par ailleurs aucune crainte, dans un contexte conjoncturel pourtant marqué par de nombreuses incertitudes. Zhang Yuping, président du groupe, a ainsi déclaré que «lorsque l'économie ne se porte pas très bien, davantage de consommateurs ont envie d'acquérir un objet de luxe». Et d'ajouter encore: «Nos clients savent très bien que la valeur de ces produits va croître avec le temps», selon des propos relayés par l'agence Bloomberg.

Bastien Buss

© 2011 Le Temps SA. Tous droits réservés.