mardi 24 mars 2015

SNCF Logistics veut relancer sa croissance grâce à l'international

La direction de SNCF Logistics, branche de logistique et de transport de marchandises de la SNCF, a annoncé mardi un objectif de croissance organique de 20% sur la période 2014-2020, en misant sur l'international et sur la refonte de sa marque phare, Geodis.


SNCF Logistics, baptisée jusqu'à récemment SNCF Geodis, est l'un des moteurs à l'étranger du groupe public, qui s'est fixé comme objectif de réaliser 30% de son chiffre d'affaires hors de l'Hexagone d'ici 2020.

"Nous avons une ambition: avoir de l'ordre de 3% [de croissance] par an d'ici 2020", a déclaré le directeur général de SNCF Logistics, Alain Picard, lors d'une conférence de presse, assortissant cet objectif d'une cible d'Ebitda de 800 millions d'euros à la même date.

"Ce n'est pas déraisonnable, mais c'est en même temps très ambitieux", a commenté M. Picard, précisant que cet indicateur atteignait 430 millions d'euros en 2014 et "zéro en 2009". Cette trajectoire n'est cependant réalisable "qu'aux conditions économiques actuelles", a-t-il prévenu, estimant que cela dépendrait notamment de l'évolution des péages ferroviaires en France, acquittés par les opérateurs aux gestionnaires d'infrastructures.

SNCF Logistics regroupe les activités de transport de marchandises dans l'entité Fret SNCF (1,6 milliard d'euros), et le groupe de logistique, de messagerie et de transport routier Geodis (6,8 milliards d'euros). Le branche vient de repasser dans le vert avec une croissance de 0,7% de son chiffre d'affaires en 2014, après deux années de contraction du chiffre d'affaires.

- Toilettage marketing -

Pour atteindre ces objectifs, la direction entend notamment développer de nouveaux services autour du e-commerce, mais aussi approfondir ses relations avec ses gros clients et développer les ventes à l'international, a précisé M. Picard.

Geodis compte ainsi doubler ses ventes auprès de 54 multinationales d'ici à 2018. Ces entreprises "dépensent entre 5 et 8% de leur chiffre d'affaires en transport et en logistique", mais Geodis "ne représente qu'une toute petite part de ce marché", a indiqué Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de Geodis.

Dans le but de mettre en cohérence son offre, Geodis a aussi mené une opération de toilettage marketing, en fusionnant ses 40 marques en une seule, et en choisissant un nouveau logo, un nouveau slogan et une seule couleur uniforme, le bleu.

- Chine et Mexique -

SNCF Logistics, 4e acteur européen du secteur, enregistre déjà près de la moitié de son chiffre d'affaires à l'international, et compte parallèlement poursuivre son offensive hors de France. En Chine, où Geodis a enregistré sa plus forte hausse de chiffre d'affaires en 2014 (11%), le groupe va ainsi tenter de conquérir les clients chinois, après avoir fourni des services aux entreprises françaises en Chine.

Le groupe compte aussi se développer au Mexique, "nouvel eldorado de l'Amérique latine en terme d'industrie", selon Mme Lombard.

Les marchés hors de France orientent aussi les perspectives du fret, dont le volume s'est stabilisé l'an dernier en France, mais pas en Italie et en Allemagne, où la croissance est à deux chiffres depuis 4 ans, selon M. Picard.

Le patron de SNCF Logistics a cependant jugé que son groupe pourrait retrouver une croissance des volumes transportés "de 1 à 2% par an".

En 2020, la part de la France, qui atteint 52% du chiffre d'affaires de SNCF Logistics en 2014, tombera entre 40 et 45%, et passera de 44% à environ 40% pour Geodis, ont indiqué les dirigeants, qui précisent que la position de "leader" du groupe en France ne sera pas abandonnée mais "diluée" par le développement des activités dans le monde.

© 2015 AFP - Journal Internet AFP. Tous droits réservés.