lundi 15 juin 2015

EXTRAIT - La Chine et l'Occident. Cinq siècles d'histoire - Michel Cartier

Faut-il avoir peur de la Chine ? Dernier grand pays gouverné sans interruption depuis plus de soixante ans par un Parti communiste, la République populaire de Chine ne nourrit plus les rêves politiques des Occidentaux, mais devrait-elle susciter leur crainte ?

Le pays qui basculait, en 1949, dans la révolution de Mao n’a plus rien à voir avec la Chine d’aujourd’hui, en passe de devenir la première puissance économique de la planète. La vie des Chinois s’en trouvera-t-elle changée ? Vont-ils adopter un mode de vie semblable au nôtre et se transformer en un milliard et demi de consommateurs ? Ou bien cette position hégémonique conduira-t-elle la Chine à imposer sa loi et ses valeurs traditionnelles aux autres pays ? Si la scène internationale est actuellement dominée par l’affrontement entre les nations occidentales et un monde musulman tenté par l’intégrisme, il n’est pas exclu qu’une Chine promue superpuissance puisse représenter, à plus ou moins long terme, un défi, voire une « menace » pour le reste du monde.
La Chine et l'Occident: Cinq siècles d'histoire

PRIX : 22,90 euros
PAGES : 192
ÉDITEUR : Odile Jacob

Et si la Chine imposait sa loi et sa culture au monde? - Michel de Grandi

Les Echos, no. 21958 - Idées et Débats, lundi 15 juin 2015, p. 10

C'est un voyage dans la relation entre la Chine et l'Occident que propose l'auteur. Plutôt que de remonter à Marco Polo, le livre démarre quasiment à la mort de Mao (1976). L'ascension de Deng Xiaoping, les quatre modernisations (1979), autant d'événements qui ont façonné les contours et l'esprit de la Chine d'aujourd'hui, dont la trajectoire de développement n'a cependant pas été rectiligne. Sa taille et sa volonté de puissance lui ont souvent joué des tours. La sinophilie des XVIIe et XVIIIe siècles s'est muée en sinophobie au XIXe. Son rattrapage économique effectué, la Chine va-t-elle devenir une société hyperconsommatrice ou bien un Etat hégémonique ? Faut-il, en fait, en avoir peur ? A la lumière de la rivalité avec le Japon, l'auteur, spécialiste des deux pays, avance ici quelques hypothèses.





EXTRAIT

« Si l'affrontement le plus violent est actuellement celui qui oppose les puissances occidentales, dirigées par les Etats-Unis, à un monde musulman tenté par l'intégrisme, il n'est nullement exclu qu'une Chine promue superpuissance affirme son identité et ses valeurs traditionnelles et qu'elle puisse représenter, à plus ou moins long terme, un défi, voire une menace pour le reste du monde. »