vendredi 18 février 2011

PORTRAIT - Chen Guangchen, le juriste qui fait peur à Pékin

Le Soir - 1E - FORUM, vendredi, 18 février 2011, p. 13

Des journalistes agressés, des avocats arrêtés et battus.
Pékin veut faire taire Chen Guangchen, un juriste autodidacte aveugle qui s'est fait connaître en dénonçant les campagnes d'avortements tardifs et forcés. La semaine dernière, il a réussi à publier une vidéo sur internet pour dénoncer sa détention à domicile alors qu'il sortait de 4 ans de prison. Dans cette audacieuse déclaration de guerre au régime, il accuse : « Le pays tout entier est otage du pouvoir monolithique du Parti communiste. Les gens sont réduits en esclavage, le droit est foulé aux pieds. » Résultat, ses gardiens l'ont passé à tabac selon l'ONG Chinese Human Rights Defenders. Plusieurs journalistes étrangers (CNN, Le Monde, RFI, Le Nouvel Observateur) qui tentaient de le rencontrer ont été malmenés par des hommes en civil. Mercredi, des policiers et des agents de la sécurité ont arrêté une douzaine d'avocats pékinois dont l'un a été violemment battu. « La police m'a conseillé de ne pas m'impliquer dans cette affaire. Ils ont peur de possibles manifestations » , témoigne Teng Biao, l'un de ces avocats. Cet activiste estime que si le pouvoir intensifie le contrôle et la répression des opposants, c'est qu'il craint surtout les risques de contagion des révoltes en Moyen-Orient.

© 2011 © Rossel & Cie S.A. - LE SOIR Bruxelles, 2011