mardi 15 mars 2011

Le difficile combat de Wang Longde contre le tabac en Chine

Les Echos, no. 20890 - Dernière, mardi, 15 mars 2011, p. 22

L'ancien vice-ministre de la Santé chinois ne désespère pas de parvenir à ses fins en matière de lutte contre le tabagisme. Pour la deuxième année de suite, raconte le « China Daily », le député a réclamé, devant l'Assemblée nationale populaire, au gouvernement de prendre des mesures substantielles. Alors que la Chine est signataire de la convention sur le contrôle du tabac de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), elle n'a toujours pas appliqué les mesures prévues, y compris l'interdiction de fumer dans les lieux publics et de la publicité pour le tabac. Selon le responsable, « sans intervention efficace, il pourrait y avoir 3,5 millions de décès par an liés au tabagisme en Chine continentale » (1,2 million actuellement). 301 millions de personnes fument en Chine et 740 millions souffrent des effets du tabagisme passif.

Wang Longde a un argument : cette situation est menaçante pour la productivité. Sous son influence 540 députés (sur les 2.987) ont signé une pétition de soutien à sa proposition. Ce qui en fait la motion la plus populaire de la session. Mais le renforcement des législations se heurte à une opposition qui fait valoir que plus de 10 millions de Chinois sont employés dans ce secteur et que les taxes sur le tabac représentent 7,5 % des recettes budgétaires. Reste que, selon M. Wang, les maladies liées au tabagisme ont coûté, en 2010, 61,8 milliards de yuans (6,7 milliards d'euros).

© 2011 Les Echos. Tous droits réservés.