mardi 19 avril 2011

GM veut doubler ses ventes chinoises en cinq ans

Les Echos, no. 20915 - Industrie, mardi, 19 avril 2011, p. 19

Le groupe américain veut vendre 5 millions de véhicules d'ici à 2015, contre 2,35 millions l'an dernier.

La Baojun 630 dévoilée hier pour l'ouverture du Salon automobile de Shanghai n'est qu'une mise en bouche. Les ambitions de General Motors sur le marché chinois - désormais le premier au monde -vont bien au-delà de ce modèle. Le groupe américain prévoit de multiplier ses ventes chinoises annuelles par plus de deux d'ici à 2015, pour les porter à 5 millions d'unités, contre 2,35 millions en 2010, a déclaré hier son directeur pour la Chine, Kevin Wale.

Soixante modèles

Pour y parvenir, le constructeur de Detroit entend lancer en Chine environ 60 modèles nouveaux ou améliorés au cours des cinq prochaines années, dont 12 Buick et 15 Chevrolet.

GM a déjà plus que doublé ses ventes en Chine ces deux dernières années, profitant de l'impressionnant essor de ce marché chinois, qui a bondi de 32 % l'an dernier. Toutefois, sa progression s'est fortement ralentie depuis le début de 2011, avec une hausse des ventes globales de seulement 8 % au premier trimestre, compte tenu de la réduction des aides publiques. Malgré ce tassement du marché, GM Chine entend toujours obtenir une croissance de 10 % à 15 % cette année, a affirmé hier Kevin Wale.

Le plan stratégique de General Motors en Chine pour les cinq prochaines années passe aussi par la voiture électrique. Le constructeur compte lancer sur place sa Chevrolet Sail électrique dès cette année. Il prévoit en outre le développement d'une nouvelle génération de véhicules électriques spécialement adaptée aux infrastructures chinoises, en collaboration avec son partenaire local Shanghai Automotive Industry Corporation (Saic), a précisé Kevin Wale.

Au-delà de la Chine, General Motors, qui est sorti de la faillite l'an dernier et qui a effectué un retour spectaculaire à Wall Street, mise sur l'ensemble des pays émergents. En particulier l'Inde. Au total, sa marque Chevrolet espère ainsi plus que doubler ses ventes internationales (Chine, Inde, etc.) d'ici à cinq ans, ont indiqué hier ses dirigeants.

© 2011 Les Echos. Tous droits réservés.