mercredi 4 mai 2011

Horiba Medical s'implante en Chine et prépare des acquisitions

Les Echos, no. 20925 - Entreprises et régions, mercredi 4 mai 2011

Numéro trois mondial du matériel d'hématologie, Horiba Medical poursuit le maillage de son marché mondial avec des usines de réactifs et souhaite développer ses activités médicales.

Horiba Medical vient de mettre en service une nouvelle usine de production de réactifs d'hématologie près de Shanghai. Elle doit produire, avec un effectif de dix personnes, 1.000 tonnes de réactifs par an avec pour objectif à moyen terme de doubler la production. Après la première usine de réactifs d'origine sur le site de Montpellier, une autre unité a été ouverte au Japon, puis au Brésil (plus de 2.000 tonnes de réactifs). En 2008, 8 millions d'euros ont été investis dans l'aggrandissement de l'usine de Montpellier pour une production approchant 7.000 tonnes annuelles. « Stratégiquement, nous devons nous rapprocher des marchés les plus prometteurs pour nos instruments d'analyse et de mesure hématologiques et répondre ainsi à la croissance rapide du marché chinois. Nous devons aussi limiter les coûts de transport et les risques logistiques. Nous étudions une implantation similaire en Inde et plus tard aux Etats-Unis », explique Bertrand de Castelnau, président d'Horiba Medical, une des quatre activités du groupe japonais Horiba coté en Bourse à Tokyo et à Osaka.

En Chine, Horiba Medical, en plus de ses opérations à Shanghai, a aussi ouvert deux bureaux à Canton et à Pékin. Depuis la gestion de la distribution en direct il y a cinq ans, les ventes en Chine progressent de près de 25 % par an. Les ventes de réactifs font plus que doubler tous les deux ans.

La place de leader en vue

Montpellier est le quartier général de la branche médicale d'Horiba. Avec plus de 10 % du marché mondial de l'hématologie, Horiba Medical, numéro trois mondial, ne cache pas son ambition de devenir leader. Parallèlement, le groupe souhaite développer ses activités médicales notamment dans le diagnostic. « Nous sommes en phase de recherche active d'acquisitions ou de participations pour renforcer notre pôle médical sur des créneaux synergétiques », explique Bertrand de Castelnau.

Horiba Medical réalise un chiffre d'affaires de 135 millions d'euros (85 % à l'export) pour un résultat net de 6,6 millions. « Les efforts de qualité engagés depuis plusieurs années et l'importance prise par les marchés des pays émergents, ont entraîné un retour de la croissance et une bonne amélioration de la marge opérationnelle », commente Bertrand de Castelnau. Après le Brésil, la Chine et l'Inde, l'Indonésie et la Russie sont les nouvelles cibles du groupe. Par ailleurs, l'importance prise par l'innovation va se traduire par le lancement, au second semestre, d'une nouvelle famille de produits, Octra, présentée comme « une révolution dans le monde de l'hématologie ». Le service R&D emploie 150 chercheurs à Montpellier (plus de 50 au Japon) pour un investissement de 12 millions d'euros par an. Toujours dans la même démarche d'innovation, le groupe multiplie les partenariats : un contrat de collaboration et de recherche vient d'être signé avec l'IRB (Institut de recherche en biothérapie) dépendant de l'Inserm, du CHU et de l'université de Montpellier-I, dans le but d'améliorer les techniques de diagnostic des hémopathies malignes, telles que les leucémies ou myélomes.

Horiba Medical emploie 778 salariés dont 550 à Montpellier. Le groupe produit par an plus de 9.000 tonnes de réactifs et plus de 7.500 instruments dont près de 5.500 le sont à Montpellier.

JACQUES RAMON

© 2011 Les Echos. Tous droits réservés.