mardi 30 août 2011

Chine: la taxe sur les gâteaux de lune a du mal à passer

AFP - Journal Internet - Lundi 29 août 2011 - 08:33:00 GMT

La décision des autorités de Pékin d'imposer une taxe sur les gâteaux de lune, pâtisseries traditionnelles chinoises consommées autour de la fête de la mi-automne, provoquait lundi des réactions indignées au sein de la population.

Dans une enquête réalisée en ligne par le service de microblogs Weibo, 96% des internautes se sont déclarés opposés à une telle taxe, une majorité des sondés se déclarant prêts à renoncer dans ces conditions aux gâteaux de lune, même s'ils sont solidement ancrés dans la culture chinoise.

"Depuis quand les gâteaux de lune sont-ils taxés? Je préférerais ne pas en recevoir plutôt que d'avoir à payer un impôt dessus", a ainsi déclaré Wang Youhua, un employé du secteur des technologies, au journal China Daily.

Les autorités de Pékin n'ont pas indiqué pour quels motifs elles avaient décidé d'imposer cette année cette taxe, d'un montant variable, sur ces pâtisseries.

Le gâteau de lune est une galette fourrée en forme de pleine lune, dont la surface est décorée de sinogrammes aux bons auspices. Parmi les garnitures les plus fréquentes figurent les graines de lotus, la purée de haricots rouges, la purée d'ananas confit, la pâte de durian ou la purée de soja.

Une boîte de gâteaux de lune coûte environ 100 yuans (11 euros) et il est d'usage d'en offrir à sa famille ou à ses clients pour les sociétés. Les prix peuvent être nettement plus élevés en fonction de la qualité de la présentation des galettes.

La fête de la mi-automne (ou fête de la lune) --la deuxième en importance dans le calendrier lunaire en Chine après celle du nouvel An -- est célébrée le soir du quinzième jour du huitième mois lunaire, soit le 12 septembre cette année.

© 2011 AFP - Journal Internet AFP. Tous droits réservés.