mercredi 7 septembre 2011

Chine : Dell s'associe à Baidu pour percer dans les terminaux mobiles

Les Echos, no. 21011 - High-tech & Médias, mercredi 7 septembre 2011, p. 23

Le numéro trois mondial des PC va proposer dans l'empire du Milieu des tablettes et des téléphones équipés de Baidu Yi-Yi, le système d'exploitation développé par le leader chinois des moteurs de recherche.

Dell a décidé de se donner les moyens de contrer le développement d'Apple en Chine. Le numéro trois mondial des PC a annoncé hier qu'il avait noué un partenariat avec Baidu, le géant chinois des moteurs de recherche. L'objectif est de fournir ensemble aux consommateurs chinois des tablettes, mais également des téléphones. A Dell, la fabrication des appareils, à Baidu, celle du système d'exploitation. Selon la presse chinoise, les premiers produits pourraient être disponibles dès novembre prochain.

Un accord gagnant-gagnant

« Pour les deux entreprises, ce partenariat présente l'intérêt d'être associé à un acteur solide et reconnu », note Ben Cavender, principal associé chez China Market Research, à Shanghai. La notoriété de Dell est forte en Chine, tandis que celle de Baidu est écrasante : avec presque 80 % des recherches en ligne, le moteur chinois a marginalisé Google, surtout depuis que ce dernier s'est mis en retrait du marché local en refusant de se plier aux consignes d'autocensure fixées par Pékin. Ce partenariat doit contribuer à accélérer la diversification du moteur de recherche chinois. Avec une marge de progression désormais limitée dans la recherche en ligne et une position dominante dans la publicité en ligne, il « cherche par tous les moyens à diversifier son offre et à devenir une marque internationale », analyse Ben Cavender. Il a par exemple offert aux internautes chinois un service de microblogging, mais son succès a été limité. Baidu s'étend aussi géographiquement, à l'image de sa tentative d'implantation au Japon, dans la recherche et le commerce en ligne.

Aujourd'hui, c'est le potentiel des terminaux mobiles qui intéresse Baidu. La start-up chinoise mise pour cela sur son nouveau système d'exploitation. Baptisé Baidu Yi-Yi, qui signifie « facile » en chinois, il a été partiellement dévoilé à la presse la semaine dernière. S'il est basé sur l'architecture d'Android, le système d'exploitation de Google, il présente la particularité d'intégrer directement les services de Baidu (cartographie, lecteur de livres électroniques, kiosque musical Ting...)

Du côté de Dell, l'accord doit permettre de se relancer dans la mobilité. Les « smartphones » du fabricant pèsent très peu sur le marché mondial, tandis que sa tablette tactile, la Streak, n'est pour l'heure pas parvenue à percer. Enfin et surtout, il s'agit de se renforcer sur le marché chinois, qui est devenu le premier marché mondial de PC au deuxième trimestre, devant les Etats-Unis. Troisième fabricant derrière Lenovo et Acer, le groupe texan en fait une priorité et avait déjà annoncé, en 2010, sa volonté d'y investir 100 milliards de dollars d'ici à 2020. Il devra toutefois compter avec Apple, dont la présence en Chine se renforce. Au troisième trimestre de son exercice fiscal, publié fin juillet, la firme à la pomme tirait déjà 13,3 % de ses revenus de l'empire du Milieu, contre 4 % il y a un an. Hier, elle a annoncé l'ouverture de son premier magasin à Hong Kong.

MAXIME AMIOT

© 2011 Les Echos. Tous droits réservés.