samedi 10 septembre 2011

Obligations : la Chine se réforme lentement

La Tribune (France), no. 4804 - Sur les marchés, vendredi 9 septembre 2011, p. 21

Trois provinces pourront émettre des titres. Un petit pas vers la normalisation des finances des gouvernements locaux.

La Chine pourrait bientôt permettre aux gouvernements locaux d'émettre des obligations, ce qui leur permettrait en théorie de résoudre une partie de leur problème d'endettement chronique.

Le journal " Financial News " - publication liée au ministère des Finances - a rapporté jeudi que trois provinces s'apprêteraient ainsi à émettre des titres : le Shandong, le Guangdong et le Zhejiang. Pour l'instant aucune date n'a été donnée et le ministère des Finances n'a pas précisé comment seraient dépensés les revenus.

La nouvelle était attendue et les mesures doivent aider à résoudre le problème de l'accès au crédit des gouvernements locaux qui ne peuvent ni emprunter directement auprès des banques ni émettre des obligations.

Suite au plan de relance de 2008, la machine s'est emballée et selon les analystes et des rapports commandités par le gouvernement, l'ensemble des dettes contractées par les véhicules d'investissements en vigueur pourrait atteindre 15 trillions de yuans dont jusqu'à 15 % pourraient faire défaut. Le gouvernement est sous pression pour résoudre le problème qui est devenu, selon plusieurs analystes, la préoccupation majeure de la Chine. Depuis presque deux ans, les agences de notation tirent la sonnette d'alarme et ont revu leur perspective de croissance à la baisse. Plusieurs scénarios sont envisagés dont le plus probable sera sans doute, comme par le passé, une prise en charge par le gouvernement central d'une partie des dettes et une injection de capital dans les banques.

Peu d'effets concrets

Les nouvelles annoncées jeudi constituent donc pour les analystes un pas dans la bonne direction et vont globalement rendre plus transparent un système particulièrement opaque, dans lequel même les autorités ont du mal à naviguer.

À court terme toutefois, peu d'effets concrets sont attendus. " Le jour où les gouvernements locaux pourront indépendamment émettre leurs obligations est encore lointain ", explique Andy Rothman économiste chez CLSA à Shanghai. Virginie Mangin, à Pékin

PHOTO - A helicopter carrying an advertisement banner by the Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) flies past the 88-storey Two International Financial Centre (2IFC) building in Hong Kong August 18, 2011. The banner advertises RMB sovereign bonds issued in Hong Kong.

(c) 2011 La Tribune. Tous droits réservés.