lundi 31 janvier 2011

« Les entreprises chinoises doivent investir en Europe »

Les Echos, no. 20859 - Dernière, lundi, 31 janvier 2011, p. 18

Dans la presse étrangère

La Chine doit saisir les opportunités pour investir directement dans les entreprises de l'Union européenne », car les processus d'approbation y sont plus transparents et plus justes qu'aux Etats-Unis. Le conseil ne vient pas d'un eurocrate mais de Li Zongmin, de l'Académie chinoise des sciences sociales de Pékin, proche du PC chinois, et est publié dans le « China Daily ». Le chroniqueur avance tous les arguments pour préférer l'Europe à l'Amérique. Elle est plus rigoureuse en matière de réduction de ses déficits. Elle ne se livre pas à du « quantitative easing ». C'est encore elle qui propose à ses partenaires du G20 de prendre des mesures pour s'attaquer aux déséquilibres mondiaux. De plus, des pays comme l'Allemagne, l'Italie, et aussi la Suisse ont des industries leaders dans les technologies de pointe. En revanche, l'auteur estime qu'il vaut mieux pour la Chine investir directement dans les entreprises et non pas acheter des bons du Trésor en Europe. Le quotidien souligne que le Vieux Continent est doté de bonnes infrastructures et offre de relativement faibles taxes sur les entreprises, à l'exception de la France et de l'Allemagne. Car la crise de l'euro n'a pas impressionné l'auteur, qui voit de bonnes perspectives économiques. Des recommandations un peu à contre-courant d'une certaine morosité européenne.

© 2011 Les Echos. Tous droits réservés.