mercredi 3 août 2011

Kunming, cette ville où les vrais-faux magasins de grandes marques fleurissent


La Tribune (France), no. 4778 - L'événement, mercredi 3 août 2011, p. 2

La capitale du Yunnan est un symbole de ces villes de Chine intérieure où les classes moyennes chinoises sont en mal de produits occidentaux.

Paris, Londres, New York, Kunming? Cette dernière ville, au sud-est de la Chine, semble vouloir devenir une des capitales du shopping de marques. C'est en effet dans cette " ville du printemps éternel ", une des principales destinations touristiques des Chinois, que les magasins contrefaits en cause, cinq Apple Store et une réplique d'Ikea, ont récemment été découverts. Moins connue des étrangers que Pékin et Shanghai, Kunming est une ville moderne de 4,5 millions d'habitants qui s'est vite enrichie grâce au tourisme. Mais à 3 h 30 de vol de Pékin, Kunming n'a pas la chance d'avoir chez elle les vrais magasins de marques vedettes tels Apple ou Ikea, principalement implantés sur la côte est. Or, la classe moyenne, florissante même dans les villes de deuxième ou troisième rang des régions du centre et de l'ouest de la Chine, achète de plus en plus des produits de marques occidentales. Si Cartier, Zara, Starbucks, McDonald's, entre autres, considèrent déjà ces régions comme d'importants marchés et s'y sont implantées, de nombreuses marques ne sont présentes que dans les capitales chinoises. Les quatre Apple Store officiels chinois sont installés à Pékin et à Shanghai. Il en est de même pour les onze magasins d'Ikea qui se situent tous dans les grandes villes de l'est de la Chine. C'est sûrement, pour ces marques, un manque à gagner. En effet, la classe moyenne chinoise a maintenant les moyens de s'offrir les marques étrangères. Un habitant de Kunming, Xiao Lee, faisant ses courses à " 11 Furniture ", copie conforme d'Ikea, a affirmé à Reuters avoir visité les magasins Ikea de Pékin et Shanghai : " Je voulais expédier les meubles jusqu'à Kunming mais finalement, je me suis dit que c'était trop compliqué. Donc je viens à 11 Furniture pour acheter mes meubles. " Les contrefacteurs profitent ainsi de l'offre inexistante face à une demande en hausse dans les villes de deuxième rang, à l'instar de Kunming, en créant des copies conformes de magasins de marque étrangère. Mais ce type de contrefaçon s'étend bien au-delà de la capitale du Yunnan : la municipalité de Chongqing (centre) enquête sur un faux Apple Store sur son territoire. Tous ne se contentent pas des produits contrefaits : Yin Qianyu, étudiant à l'université de Chongqing et fan des produits Apple, ne jure, non sans difficulté, que par les Apple Store officiels. " Je suis obligé de demander à mes amis de Hong Kong de m'acheter les produits que je veux pour m'assurer de leur qualité; en espérant qu'ils ne tomberont pas en panne parce que, sans Apple Store officiel à Chongqing, il n'y a pas de service après vente. "

Line Say

(c) 2011 La Tribune. Tous droits réservés.