lundi 22 août 2011

Pourquoi la Chine continue d'acheter des dettes américaines

MoneyWeek.fr - Actualité économique, lundi 22 août 2011

Jeudi 18 août, le rendement des obligations d'Etat américaines à 10 ans, qui sert de référence pour déterminer les prix des actifs dans le monde, est tombé à 1,97%, son plus bas niveau depuis. 1950. Ce qui signifie, tout simplement, que les bons du Trésor ne rapportent plus grand-chose.

La baisse de leur rendement est survenue deux semaines après la dégradation, le 5 août dernier, de la note souveraine des Etats-Unis par Standard & Poor's. Une décision qui avait aussitôt provoqué une réaction d'une violence inouïe de la part de l'empire du Milieu, premier créancier étranger de l'Oncle Sam. « La Chine (.) est dorénavant en droit d'exiger des Etats-Unis qu'ils affrontent le problème de leur dette structurelle et assurent la sécurité des actifs chinois en dollars », écrivait Chine Nouvelle, l'agence de presse officielle chinoise.

Nouvel achat d'obligations américaines en juin Certes, en cas de baisse du dollar face au yuan ou de nouvelles dégradations de la note américaine, la Chine court le risque de voir ses 1 165 milliards de dollars de bons du Trésor perdre entre 20% et 30% de leur valeur, soit environ 230 milliards de dollars. De là à conclure que le pays va mettre fin à son programme d'achat de dettes américaines, il n'y a qu'un pas. que nous ne sommes pas près de franchir. En dépit de la dégradation de l'économie américaine depuis plusieurs mois, la Chine a acheté 5,7 milliards de dollars d'obligations américaines en juin, après en avoir acheté 7,3 milliards en mai et 7,6 milliards en avril.

Réévaluer le yuan permettra d'acheter des obligations américaines à bon compte Récemment, Guo Shuqing, vice-président de la Banque de la Construction, a déclaré : « Détenir des obligations américaines est sans doute risqué. Mais dans un contexte économique agité, où les difficultés restent nombreuses dans la Zone euro, les dettes américaines constituent le moins pire des produits d'investissement - celui qui offre le meilleur ratio rendement/risque« .

En clair, la Chine refuse du moins pour l'instant de croire au déclin définitif du dollar. Et contrairement à ses habitudes, elle a dès début août pris l'initiative de réévaluer le yuan vis-à-vis du dollar, qui vaut actuellement 6,3 yuans au lieu de 6,46 yuans fin juillet. Une réévaluation qui a sans doute pour but de lui permettre d'acheter à bon compte des dettes américaines dans le contexte d'un dollar faible, en attendant d'en revendre une partie en cas de rebond du billet vert.

Un tel changement de stratégie lui apportera en outre d'autres avantages : réduction du coût de ses importations de matières premières, protection contre une inflation importée et hausse du pouvoir d'achat des Chinois. Pour vous, investisseur, le moment est bien choisi pour jouer la consommation chinoise, thème d'investissement que nous avons développé, recommandations à l'appui, dans notre dossier Misez sur la fin du Made in China.

PHOTO - U.S. Vice President Joe Biden and his Chinese counterpart Xi Jinping (L) review honour guards during a welcome ceremony at the Great Hall of the People in Beijing August 18, 2011. Global economic stability rests on the United States and China working together, Biden told China's president-in-waiting Xi Jinping, in talks seeking to shore up confidence in the dollar and bond with Beijing's next leader.

© 2011 MoneyWeek.fr. Tous droits réservés.