jeudi 22 septembre 2011

OPINION - La Chine croit en l'euro - Dai Bingguo

Le Figaro, no. 20882 - Le Figaro, jeudi 22 septembre 2011, p. 14

Le conseiller d'État de Chine, le plus haut responsable de la politique étrangère du pays, en visite à Paris, où il sera reçu demain par Nicolas Sarkozy, se félicite du rôle de la coopération sino-européenne dans la crise.

C'est un très grand plaisir pour moi de revenir en France pour toucher du doigt les liens chaque jour plus étroits entre la Chine et la France et entre la Chine et l'Europe. Malgré les conséquences de la crise financière internationale sur elles, la Chine et l'Europe ont vu leurs échanges et coopérations se développer à un rythme accéléré, au lieu de se ralentir. Les échanges commerciaux sino-européens ont dépassé le niveau d'avant la crise. Les exportations de l'Union européenne vers la Chine ont connu une croissance particulièrement dynamique. Les produits européens, des vêtements aux automobiles, sont très appréciés par les consommateurs chinois. Pendant les huit premiers mois de cette année, les ventes de Renault en Chine ont doublé par rapport à la même période de l'année dernière. De plus en plus d'entreprises européennes s'installent en Chine. De leur côté, les entreprises chinoises sont aussi de plus en plus nombreuses à investir en Europe. Selon les statistiques de l'Agence française de développement touristique, en 2010, les touristes chinois ont dépensé 890 millions de dollars US en France, en hausse de 60 % par rapport à 2009. La Chine est confiante en l'économie européenne et en l'euro et soutient les mesures d'ajustement économique et financier prises par des pays européens. La coopération sino-européenne a été un puissant soutien de leur lutte contre la crise financière.

Le développement des relations sino-européennes est à l'image de l'évolution de notre monde qui, à mesure que la multipolarisation, la globalisation économique et l'informatisation gagnent en profondeur, « se rétrécit » pour devenir un « village planétaire ». Jamais dans l'histoire humaine, le monde n'a été interconnecté, interdépendant et interpénétré comme aujourd'hui. Les différents pays du monde constituent désormais une « communauté de destin » dans laquelle tout le monde est lié, chacun dépend de chacun et le malheur des uns ne fait pas le bonheur des autres. C'est la caractéristique la plus importante de notre époque.

Dans un tel monde, tout pays, s'il veut se développer, vivre heureux et en sécurité, doit laisser les autres se développer, vivre heureux et en sécurité. Face aux défis planétaires croissants, aucun pays n'est à l'abri du danger, ni ne doit faire cavalier seul. Les comportements égoïstes et la recherche d'espaces de développement et de ressources par des moyens non pacifiques conduisent de plus en plus souvent à l'impasse. La promotion de la paix, du développement et de la coopération est devenue désormais un courant irrésistible de notre époque. OEuvrer en solidarité et non se disputer, s'engager dans une coopération gagnant-gagnant et non dans un jeu à somme nulle, avancer la main dans la main pour surmonter les temps difficiles doivent être le premier principe guidant les relations internationales de notre époque.

Dans cet esprit, la Chine suit fermement la voie de développement pacifique, applique inébranlablement la stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique, travaille pour le renouveau national par le développement économique et la coopération mutuellement avantageuse, oeuvre à l'enrichissement des valeurs et des intérêts communs de l'humanité, et recherche une nouvelle voie où tous les pays coopèrent pour relever les défis de tout genre et réaliser un développement inclusif. La Chine défend la paix mondiale pour réaliser son développement et apporte dans le même temps une contribution plus importante à la paix mondiale par son développement afin d'oeuvrer ensemble avec la communauté internationale pour l'avènement d'un monde harmonieux de paix durable et de prospérité commune.

La Chine et l'Europe sont fort complémentaires. Leur coopération contribue au renforcement de leur puissance économique respective, à la promotion de la diversité des cultures et des modes de vie dans le monde et à la préservation de la paix et de la sécurité. Nous avons toutes les raisons de poursuivre et de développer la coopération sino-européenne. Il nous faut adopter fermement et appliquer activement le nouveau concept de solidarité agissante et de coopération gagnant-gagnant, nous adapter et nous ajuster mutuellement, nous solidariser, partager les gains, assumer ensemble les responsabilités pour élargir et approfondir sans cesse la convergence d'intérêts, réaliser un nouveau saut dans les relations sino-européennes au cours de la deuxième décennie du XXIe siècle et nous montrer exemplaires dans la construction d'une « communauté de destin » à l'échelle mondiale. Cela fera le bien de la Chine, de l'Europe et aussi du monde entier.

La Chine est confiante en l'économie européenne et en l'euro et soutient les mesures d'ajustement économique et financier prises par des pays européens

© 2011 Le Figaro. Tous droits réservés.