jeudi 6 octobre 2011

Russie - Un espion chinois arrêté par le FSB

Le Point.fr - Monde, mercredi 5 octobre 2011

Les services spéciaux (ex-KGB) ont annoncé mardi la capture d'un agent de Pékin qui collectait des informations sur des missiles.

Les services spéciaux russes (FSB) ont annoncé mercredi qu'ils avaient arrêté un espion chinois qui tentait d'obtenir des informations sur les missiles russes perfectionnés S-300, ont rapporté les agences russes. "Le citoyen chinois, qui était traducteur au sein des délégations officielles, tentait d'obtenir des documents (...) sur les systèmes d'armes S-300, qui constituent un secret d'État, auprès de citoyens russes auxquels il promettait une récompense", annonce le FSB dans un communiqué.

L'espion présumé "a été arrêté le 28 octobre 2010 à Moscou", selon le FSB, qui n'a rendu l'information publique que mercredi. L'enquête criminelle pour espionnage a été transmise mardi 4 octobre 2011 à un tribunal de la ville de Moscou, selon la même source. Le système de missiles S-300 est semblable au Patriot américain, un engin mobile de défense antiaérienne très perfectionné, capable de détruire missiles de croisière et avions de combat.

Ce système est capable de détruire des missiles et d'abattre des avions à une distance de 150 kilomètres et à une altitude allant jusqu'à 27 kilomètres. Il a été développé au cours des années 1980. En avril 2010, la Russie a livré à Pékin 15 batteries contenant chacune quatre missiles S-300. Outre la Chine, d'autres pays, tels la Slovaquie, le Vietnam et Chypre, ont déjà acheté ce système de défense antiaérienne. En juin 2010, Moscou a gelé le contrat de livraison à l'Iran de ces engins, après l'adoption de nouvelles sanctions contre Téhéran aux Nations unies. Israël, les États-Unis et l'Europe s'étaient élevés contre ce contrat, craignant que cet armement ne permette de défendre efficacement les installations nucléaires iraniennes.

PHOTO - Russia's President Dmitry Medvedev (R) and the director of Federal Security Service (FSB) Alexander Bortnikov attend a meeting with FSB chiefs in Moscow January 25, 2011. Medvedev ordered investigators on Tuesday to root out the culprits behind a deadly bombing at Russia's busiest airport and threatened sackings over security lapses he said had aided the attack.

© 2011 Le Point.fr. Tous droits réservés.